Border collie

« On comprend mieux pourquoi certains éleveurs ont refusé de nous vendre un border collie… »

Voilà une phrase qui m’a rassurée sur le professionnalisme de certains éleveurs. En effet, le broder collie n’est pas un chien de compagnie, c’est un chien de travail. Cette race a besoin d’un troupeau ou d’une activité quotidienne adaptée que peu de personnes actives peuvent offrir à leur chien. Demander à un border collie de rester seul pendant 7h00 à ne rien faire engendre très souvent des troubles du comportement chez ce chien travailleur.

Comme j’ai l’habitude de dire « Il y a les borders et il y a les chiens… » Un border est une machine à travailler. Il a été sélectionné uniquement sur ses aptitudes de travail. On se fiche bien de savoir s’il à une oreille comme si ou comme ça, s’il a trop ou pas assez de poils blancs et si ce poil doit être court ou mi-long. C’est le mental qui compte !

Maya et son regard craquant

Les propriétaires de Maya ont été bien surpris du comportement actif de leur chiot. Ce sont les débordements de Maya et le bouche à oreille qui ont conduit toute la famille sur le terrain d’éducation. Emma, la jeune maîtresse de Maya a très vite compris mes explications et a rapidement mis en pratique mes consignes avec succès. Emma est une fillette attentive qui applique méthodiquement ce qu’on lui enseigne. Les résultats sont à la hauteur de la rigueur d’Emma. Les mordillements ont presque cessés. Maya revient à la perfection au rappel.

Bravo à toute la famille ! Nous allons continuez ensemble cette belle aventure en noir et blanc.

D'autres races de chien