Les pensions canines

Les pensions canines

Critères pour bien choisir la pension de son chien

 

Partir en vacances sans son chien c’est trouver un endroit où lui aussi sera bien pendant votre absence.
Les pensions canines, gérées par des professionnels, sont là pour s’occuper de votre animal pendant vos vacances.

Quel prix pour faire garder mon chien ?

Les tarifs des pensions varient en fonction des installations et des prestations proposées. Pour un chien de petite taille (moins de 10kg) 11 euros par jour semble être le prix minimum. Le tarif journalier de la pension dépend principalement de la taille du chien, il faudra compter au minimum 18 euros pour un chien type Saint Bernard ou Dogue Allemand. Ces tarifs sont la base minimum pratiquée par la profession, des prix supérieurs sont tout à fait dans les normes, encore une fois, tout dépend des prestations proposées.
Des options peuvent vous être proposées, comme le chauffage du box, le brossage du chien, etc, ces prestations vous seront facturées en supplément.
Certaines pensions acceptent de donner la nourriture habituelle de votre chien que vous fournissez pour la totalité de la durée du séjour. Souvent le prix de la pension comprend la nourriture de l’animal, détail à prendre en compte pour comparer les prix.
N’hésitez pas à demander si votre compagnon peut venir avec « ses petites affaires » : jouets, panier, couverture. Les règlements varient en fonction des mesures d’hygiènes à respecter.

Comment savoir s’il s’agit d’une « bonne pension » ?

La qualité des pensions est inégale, hormis les normes imposées par la Direction Départementale des Services Vétérinaires, chacun est libre d’aménager sa pension comme il le souhaite.
Vous trouverez des pensions avec box chauffé et courette individuelle gazonnée et d’autres avec une simple niche sur une dalle de béton. Ce sont souvent les frais d’installation qui justifient les différences des tarifs et non la qualité des soins apportés aux animaux.

Choisir une pension, c’est en visiter plusieurs pour pouvoir comparer l’accueil, les installations et les conditions sanitaires. Il faut vous déplacer pour vous faire votre propre opinion, le bouche à oreille peut vous aider mais ne remplacera jamais une visite. N’hésiter pas à faire des kilomètres pour bien comparer et ne pas avoir de doute au moment de votre départ.

Quand réserver le séjour de son chien en pension ?

Dès que vous avez vos dates de vacances et que votre choix s’est arrêté sur un établissement.
Le versement d’arrhes est une pratique normale qui assurera votre réservation.
Attention, à certaines dates, les pensions affichent complet très rapidement, l’idéal étant de réserver 6 mois à l’avance pour les périodes d’été et les vacances scolaires.

Vos obligations pour laisser un chien en pension

Pour que le chien soit accepté en pension, il faudra qu’il soit identifié par puce électronique ou tatouage, que ses vaccins soient à jour. Les papiers du chien, ainsi que son carnet de santé, resteront à la pension pendant le séjour.
Vous communiquerez une adresse et un numéro de téléphone où vous serez joignable, le cas échéant vous désignerez une tierce personne responsable de l’animal pendant votre absence.
La pension établira un contrat précisant les dates d’arrivée et de départ de votre chien ainsi que tout commentaire utile au bon déroulement du séjour de votre animal (prise de traitement, habitude alimentaire, etc).

Mon chien va t-il être heureux en pension ?

Oui et non !

Oui si vous lui trouvez une pension agréable où vous le laissez en toute confiance. Les animaux ont une grande capacité d’adaptation aux situations nouvelles.

Non : si votre chien n’est pas capable, en temps normal, de supporter votre absence (destruction, aboiements,…) Dans ce cas, quelque soit la qualité de la pension, votre chien vivra très mal son séjour en pension. Mais là nous sommes face à un trouble du comportement lié à un hyper-attachement qu’il faut régler avant d’envisager de mettre le chien en pension.

Et la loi dans tout ça ? Comment les pensions canines sont-elles gérées ?

La législation française via la Direction Départementale des Services Vétérinaires (DDSV) imposent des règles que les professionnels doivent respecter pour accueillir les animaux.
L’application de cette réglementation est une garantie pour le propriétaire qui laisse son chien en pension.
Personne ne peut s’improviser directeur de pension, il faut posséder un Certificat de Capacité permettant la pratique d’activités liées aux animaux domestiques qui est délivré par les Services Vétérinaires. Une fois ce certificat obtenu, il faut une déclaration de l’établissement en préfecture et à la DDSV. La DDSV vérifiera si les conditions d’accueil décrites dans le dossier sont conformes à la législation en vigueur.
En France, jusqu’à 9 chiens, les infrastructures d’accueil sont laissées à l’appréciation du propriétaire de la pension.
Au-delà de 9 chiens, les conditions d’accueil sont réglementées.

Chaque animal doit avoir à sa disposition :

  • 5m2 pour s’ébattre
  • Le sol du box ou de la niche doit être carrelé
  • Si le chien est à l’attache 3m de chaîne
  • Si le chien est dans un enclos fermé, celui-ci doit mesurer 2m de hauteur
  • Un accès à une zone d’ombre
  • Un point d’eau fraîche et propre en permanence

Vermifuger un chien ou un chiot

Les parasites internes du chien, plus communément appelés vers

Rappel sur les vers et le vermifuge

Les vers qui contaminent un animal sont rarement visibles à l’oeil nu, seul un examen microscopique des excréments permet de déterminer la présence éventuelle de larves ou d’oeufs qui sont plus facilement évacués dans la matière fécale.
Le vermifuge a une action ponctuelle, contrairement au vaccin qui protège dans le temps. Le vermifuge va tuer les vers, les larves et les oeufs, mais il faudra régulièrement recommencer l’opération.

 

Quand vermifuger son chien?

Les chiots

vermifuger les chiots
Vermifuger les chiots tous les mois
jusqu’à 6 mois

  • de 15 jours à 2 mois : toutes les 2 semaines (effectué par l’éleveur)
  • de 2 à 6 mois : 1 fois par mois

Les adultes

  • tous les 6 mois (voir 3 à 4 fois par an si votre chien ingère tout et n’importe quoi…)

Les femelles reproductrices

  • 2 à 3 jours avant la saillie
  • 10 à 15 jours avant la mise bas
  • 10 à 15 jours après la mise bas

Comment vermifuger son chien ?

Les vermifuges se présentent sous différentes formes.
Que ce soit un comprimé à faire prendre en une prise, ou une pâte à donner trois jours de suite, seul votre vétérinaire peut prescrire un traitement adapté à votre chien.
Il est conseillé d’alterner les marques de vermifuge pour varier les principes actifs et éviter un phénomène d’accoutumance de la part des vers à traiter.
Quelque soit la forme prescrite, les vermifuges sont la plupart du temps appétants pour le chien qui prendra volontiers son traitement.

IMPORTANT

Traitement anti-puces

Toujours compléter le traitement des parasites internes par un traitement des parasites externes.
Il faut garder à l’esprit que les puces sont porteuses de certains vers.

Traiter tous les animaux

Pour optimiser le traitement anti-parasitaire, vermifuger tous les animaux du foyer en même temps.
Cela évitera les cas de transmission.

Protéger l’environnement

Ramasser les déjections de vos animaux afin d’éviter une prolifération des vers

 

Les principaux types de vers qui contaminent le chien

Les ascaris

Les ascaris sont des vers blancs et ronds, à l’âge adulte ils mesurent jusqu’à 20cm.

Symptômes

  • Vomissements
  • Diarrhée
  • Ventre ballonné
  • Les vers sont visibles dans les excréments en cas d’infestation massive

Conséquences sur la santé du chien

  • Retard de croissance
  • Rachitisme
  • Peut entraîner la mort de l’animal si traité trop tard

Modes de contaminations

  • Pendant la gestation, dans le ventre de la mère
  • Au moment de la tétée, par le lait maternel

Le dipylidium ou ténia

Le dipylidium, appelé aussi ténia, est un vers plat qui peut atteindre 80cm.
C’est le vers le plus fréquent chez le chien, il est très reconnaissable par sa forme en grain de riz.

Symptômes

  • Démangeaisons annales, léchages ou frottements au sol

Conséquences sur la santé du chien

  • Abattement

Modes de contaminations

  • Par l’ingestion de puces, elles-mêmes porteuses de vers

Les trichures

Les trichures sont des vers situés dans le gros intestin (le colon). Ils se fixent sur la paroi intestinale où ils se nourrissent du sang de leur hôte. Ces vers mesurent de 2 à 4cm.
Invisibles dans les selles du chien, seul une analyse au microscope permet de détecter les oeufs.

Symptômes

  • Abattement de l’animal

Conséquences sur la santé du chien

  • Anémie

Modes de contaminations

  • Présents dans le milieu extérieur
  • Particulièrement résistants
Page 179 sur 180« Premier...102030...176177178179180