Chiot beagle et le froid

Faut-il un manteau pour les chiots ?

Quand les températures sont froides les manteaux sont très utiles pour les chiots, les chiens à poils ras et les chiens âgés. Un chiot qui frissonne mérite d’être protégé du froid. A la fois de petites tailles, mais avec une croissance rapide, les chiots auront besoin de changer de garde-robe très régulièrement.

Syra, chiot beagle, a mis son manteau pour affronter les températures négatives

Depuis des années, je vois passer toutes sortes de protections contre le froid. Du prêt-à-porter canin, des chaussettes et des manches de pull détournées, du tricot maison… Le plus important est d’apporter du confort à nos compagnons qui ont l’habitude de nos intérieurs chauffés.

Chaque chien a besoin d’un confort thermique différent en fonction de ses prédispositions naturelles et de son environnement quotidien. Les chiots ont tendance à se fatiguer inutilement quand il fait froid. Ils peuvent vite rechigner à sortir quand le thermomètre avoisine 0 degré. Cela peut alors perturber leur apprentissage de la propreté.

Changeons notre regard sur les chiens protégés du froid. Il y a une énorme différence entre habiller (voir déguiser) un chien et le protéger du froid.

Apprendre à reconnaître et à comprendre les attitudes de son chien

Atelier lecture

« On est là pour lâcher les chiens ! »

Ha la bonne blague…

Non, non, j’ai dit que le côté défouloir c’est ailleurs que sur mon terrain d’éducation canine. Ici on essaie de comprendre son chien pour lui proposer une vie confortable à nos côtés.

Après quelques explications, nous avons bien évidemment laissé les chiens en liberté pour observer leurs comportements. Le passage de la théorie à la pratique a entrainé des questions très intéressantes de la part de tous les participants. Il m’est parfois difficile de décrire en simultané toutes les interactions de nos chiens. Nous nous sommes concentrés sur quelques éléments du langage canin ,qui, j’espère, permettront à tous de mieux comprendre et gérer les rencontres canines.

Si vous voyez 2 chiens blancs, c’est déjà bien. Mais il y a tellement plus à observer.

Je vous propose donc une séance sur la même thématique du langage canin le samedi 19 février à 9h30. Ce sera l’occasion à nouveau d’observer attentivement les attitudes de nos chiens attachés et détachés.

Du concret sur l’organisation

  • Date : samedi 19 février à 9h30
  • Durée : 45 min
  • Contenu canin : travailler en laisse, en longe, en liberté et pauses en liberté
  • Contenu humain : apprendre à reconnaître le langage corporel des chiens
  • Tarif : 15 euros
  • Chiens sociaux uniquement, sur inscription soumise à approbation en fonction de la composition des groupes (gabarits, âges, caractères…)
  • Humains motivés pour proposer des exercices et des défis
  • Toutes les séances se dérouleront sur terrain nu
  • Votre participation implique l’approbation des conditions stipulées sur votre contrat de séances en groupe