Jeux de flair

Olfaction et détection

Petit exercice sur l’odorat du chien pendant une séance adaptée.

Aussi connus sous le nom de hunting games, les jeux de flair sont une grande source de motivation pour les chiens. La recherche est « simple » puisque le chien cherche une ressource alimentaire. Simple, en apparence car on peut complexifier les recherches grâce à de nombreux paramètres.

Les hunting games favorisent l’autonomie du chien

Pour les maîtres, il faut prendre en compte des notions comme la diffusion des odeurs, les flux d’air, l’environnement,… On peut également mettre une progression dans l’organisation de la recherche. Pendant notre séance nous avons incité les chiennes à suivre méthodiquement une ligne d’objets. Nous avons choisi des « caches » relativement faciles, mais diversifiées.

Concentration maximum et travail de l’odorat

Nous avons même profité pour travailler sur l’immobilité et le calme pendant la mise en place des friandises dans les caches.

Savoir patienter tranquillement

Agility loisir à Menotey (centre canin proche de Dole)

Une activité canine qui donne le sourire

Pas de chrono, pas de figure technique, pas de hauteur normalisée : que du plaisir sur ce dernier parcours où tous les chiens ont montré leur joie de participer.

Parce que voir son chien se faire plaisir ça donne le sourire !

Chacun son niveau, chacun son rythme, chacun son style. Le plus important est de partager un moment de complicité avec son chien.

Chaque chien apprend à franchir tous les obstacles avec aisance : tunnels, bascule, passerelle, slalom, pneu, haie. De plus en plus attentifs et autonomes, les chiens peuvent alors être guidés sur des parcours plus complexes.

J’adapte chaque séance aux participants pour que chacun puisse progresser mais surtout se faire plaisir.

Nous acceptons tous les humains du plus sportif au plus pantouflard. Il est cependant impératif d’avoir un grand sens de l’humour face aux facéties de nos compagnons canins qui peuvent parfois faire preuve de beaucoup d’inventivité dans leur gestion des parcours proposés. Ressauter à contre sens l’obstacle qui vient d’être franchi, passer volontairement à côté du tunnel, choisir de sauter un obstacle supplémentaire à la fin du parcours, dévier de sa trajectoire pour aller récupérer une friandise oubliée par un copain… Que des attitudes que nous prenons à la rigolade car personne ne cherche à pratiquer l’agility en compétition.

Faire demi tour pour renifler une odeur, mieux vaut en rire.

Au plaisir de vous initier au passage des principaux obstacles d’agility dans la bonne humeur.