• Agréée par la Direction Départementale des Services Vétérinaires
  • Certificat n° 39-047
  • N° SIRET : 49503312800010
Bibliothèque sur
Le Shar Pei
Shar Pei
De la même taille
Sharpei

Choubaye du Val des Genets
Photo : © Jean-François TRENDEL


Le Sharpei

Le caractère du Shar-pei

Entier, fier et indépendant, sensible et proche de ses maîtres, le sharpei sait rapidement conquérir le coeur des personnes qui le côtoient.

Très calme à la maison, il aime les journées canapé mais tout autant les sorties avec ses maîtres qu'il aime plus que tout. Très sensible, le sharpei protège sa famille et les enfants qu'il affectionne particulièrement.

De campagne, ou de ville, il s'adapte à tous les milieux du moment qu'il est avec ses maîtres. La vie en appartement n'est pas gênante pour lui mais Il doit être bien évidemment sorti plusieurs fois par jour.

" Le sharpei n'est pas un chien comme les autres, c'est un sharpei ! "

Il adore faire son cinéma pour obtenir ce qu'il veut, car le sharpei sait ce qu'il veut et peut être très têtu quand il a décidé quelque chose! Câlin à ses heures, il est aussi très joueur!



Totem

Totem, étalon des Légendes Indiennes
Photo : © Émilie SCHAUB

Avoir un sharpei équilibré, c'est lui imposer des règles au quotidien. Sous ses apparences de gentil nounours, il peut devenir également dominant si on ne lui montre pas dès le début quelle est sa place. Il sera dès lors le meilleur compagnon de vie quotidienne que vous pouvez espérer! Il est recommandé de le sortir dès son plus jeune âge, dans tous les milieux, lui faire rencontrer du monde, du bruit, d'autres chiens... en bref, le stimuler! Il sera alors très sociable et bien dans sa tête.

Vous pouvez bien entendu l'amener au club canin qui lui inculquera les bases essentielles : assis, couché, pas bouger, l'absence... et une réelle complicité avec son maître! L'éducation du sharpei doit être axé sur la stimulation positive et la récompense. Il faut prendre en compte sa grande sensibilité et ne pas le brusquer.

Le sharpei aime faire plaisir à ses maîtres, c'est un chien intelligent qui apprendra vite, surtout si vous commencez dès son plus jeune âge et en respectant sa grande sensibilité!


Le physique du Shar-pei

C'est un chien compact de taille moyenne qui doit rentrer dans un carré pour être harmonieux et avec une bonne ossature. Sa tête d'hippopotame au museau bien charnu avec ses yeux petits, foncés, enfoncés, et ses petites oreilles haut placées et repliées sur un crâne large, lui confèrent un aspect unique, tout comme les plis qui le caractérisent d'entre tous.

" Plissé oui mais pas des pieds à la tête ! "

Malgré un standard bien établi, il persiste d'importantes disparités entres les sujets sharpeis, notamment dans les tailles (du petit au grand), la corpulence (du fin au costaud), ou encore le type (le surtype nuit à la race, les sharpeis trop plissés "dégoulinant de plis", ou vraiment trop charnus en tête provoquant entropions (enroulement de la paupière), problèmes dermatologiques etc sont à proscrire). Si le chiot est très plissé, l'adulte ne doit pas conserver autant de plis : les plis doivent se cantonner au garrot et sur le dessus de la tête, et ne pas être trop abondants.

La ligne de dos plonge légèrement dans son garrot. La queue, haut portée, se recourbe sur le dos (du sabre, jusqu'à l'anneau très serré en tirebouchon).

Les membres postérieurs sont musclés et d'aplomb par rapport au sol, les jarrets sont bien descendus.

Sharpei couleur chocoalt

Chiot à la robe chocolat
Photo : © Émilie SCHAUB

L'une des autres caractéristiques importantes de la race, est la texture de son poil : court, dur, piquant et hérissé, on distingue le poil "horse" et le poil "brush" (plus long mais maximum 2,5 cm). Pas de sous-poil.

Toutes les couleurs unies sont admises : toutes nuances de fauve, noir, bleu, chocolat, rouge, crème (et non blanc). La pigmentation est importante chez le sharpei : comme le Chow-Chow, sa langue est bleue (de lavande pour les sujets dilués tel que le bleu ou le chocolat, à noir), la truffe est noir également, et les yeux de couleurs foncés.



  • Les yeux doivent être foncés, petits et enfoncés.

  • Les oreilles de tailles petites, portées haut, peuvent être recourbées et encore mieux, en tulipe.
  • Hauteur au garrot : 44 à 51 cm
  • Poids de 18 à 27 kilos (les males sont généralement plus costauds)
  • Le sharpei rentre dans un carré : hauteur du sharpei du garrot au sol approximativement égale à la longueur du corps de la pointe de l'épaule à la pointe de la fesse.
  • Défauts éliminatoires (points de non confirmation) : prognathisme important, langue rose, oreilles dressées, couleurs non unies font parties des plus importants.
  • De plus, il semble nécessaire de privilégier les éleveurs prenant les précautions élémentaires de contrôle comme le dépistage de la dysplasie de la hanche.

Les origines du Shar-pei

Les origines du sharpei remontent à des temps très anciens, où les premières traces témoignant de son existence ont été retrouvées en Chine : des statuettes anciennes de l'époque des Han soit environ 200 ans avant JC).

Totem et Cheyenne

Le couple des Légendes Indiennes
Photo : © Émilie SCHAUB

Il serait originaire de la province du Kwang Tung, dans les régions côtières du sud de la Chine.

Utilisés d'abord pour la chasse et la garde, son aptitude physique au combat (de part ses plis, le sharpei pouvait se dégager facilement de son adversaire) lui a valu le nom de "chien de combat chinois" dans ces contrées où ce "sport" était très apprécié. Aujourd'hui, rien de cela n'est conservé dans son caractère et depuis fort longtemps le sharpei n'est plus apparenté à cela.

Les occidentaux, arrivés en masse en Chine au cours du 19ème siècle, ont apporté avec eux des chiens de combat beaucoup plus massif que le sharpei, ce qui lui a valu la disparition des rings mais pas seulement : les lourdes taxes imposées par le régime communiste au milieu du 19ème siècle accélèrent sa disparition!

A la fin des années 60, seuls quelques rares sujets subsistaient dans certaines provinces reculées de Chine.

C'était sans compter sur un éleveur passionné, Monsieur Matgo Law (Down Homes), qui alerta la presse américaine en 1973 pour sauver la race sharpei d'une disparition certaine! Un jeune américain lui achète alors son premier sharpei et s'en suivi un engouement remarquable pour cette race si rare et si unique!

C'est ainsi que les premiers sharpeis sont arrivés en Europe : d'abord en Allemagne en 1978 et en France en 1981.

A noter son apparition dans le Guinness Book des recors pour le chien "le plus rare du monde" puisqu'il n'y avait que 45 sujets au monde en 1974 !

Le site du Sharpei Club de Hong Kong regorge de photos des descendants principaux de nos sharpeis dans les années 60. http://www.sharpeiclubhk.com à noter le type très différent du sharpei d'aujourd'hui.

Shar-pei signifierait "peau de sable" en rapport avec leur texture de poil piquant.

Aujourd'hui, les naissances LOF en France sont stabilisées autour des 1 200 sujets par an.

L'entretien du Shar-pei

Soins des yeux

Les yeux du Sharpei peuvent être sensibles
Photo : © Émilie SCHAUB

Contrairement aux idées reçues, le sharpei ne nécessite pas d'entretien particulier : pas de talc entre les plis, pas de shampoings toutes les semaines, pas de brossage ni toilettage…

En dehors d'un problème de peau qui peut arriver (la peau du sharpei étant très particulière et sensible), il n'est pas nécessaire de laver votre sharpei plus d'une fois par an si vous avez un jardin (plus fréquemment pour un sharpei vivant en appartement de ville). Vous lui ôteriez sa protection naturelle. Gratouilles, odeurs, rougeurs : n'hésitez pas à consulter votre vétérinaire afin de régler au plus vite un éventuel problème. Par ailleurs, le sharpei mue deux fois par an (au changement de saison). Cela se traduit par une perte de poils plus ou moins abondante qui passe même inaperçue chez certains sujets. C'est tout à fait normal.

Les yeux et les oreilles sont à contrôler régulièrement : les yeux étant petits et de part les plis qui le caractérisent, il peut souffrir d'un frottement de la paupière supérieure dans l'oeil, et les oreilles ayant un conduit étroit pouvant entraîner une otite.


Bébés Sharpei

Chiots des Légendes Indiennes noirs et fauve
Photo : © Émilie SCHAUB

Textes : © Émilie SCHAUB


Photographies :
  • © Émilie SCHAUB

Élevage des Légendes Indiennes
Émilie Schaub

83 - France
Tel : + 33 (0)6.20.67.13.03
www.sharpei-legendesindiennes.com


Copyrights : 2006-2010 Edu-canin.fr et L'attitude canine