• Agréée par la Direction Départementale des Services Vétérinaires
  • Certificat n° 39-047
  • N° SIRET : 49503312800010
D'autres grands chiens
Mastiff

Mastiff adulte
Photo : © Vanessa GROSSEMY


Le Mastiff

Le caractère du Mastiff

Le Mastiff étant par nature un gentleman extrêmement doux et aimant les enfants, il est un Bourgois de première classe, et aime mener une vie tranquille.
Sous l'écorce rude de ce poids lourd ce cache un petit cœur.

Malgré sa capacité particulière comme chien de garde (à ne pas confondre avec chien de défense) c'est un chien très, très calme. La plus grande partie de la journée vous le trouverez allongé. Il exerce sa garde là où c'est nécessaire et c'est comme cela que ça doit être. Ainsi est allongé notre ami, sa tête lourde entre ses pattes. Rien ne bouge, sauf ses sourcils. Mais ne vous laissez pas duper, il ne cesse de surveiller. Ce style de vie insouciant donne l'impression que le Mastiff n'a pas ou peu besoin d'exercice, rien n'est moins vrai.
La masse énorme de muscles qu'il possède doit être entretenue pour pouvoir fonctionner sans déficience et cela se fait seulement avec des exercices réguliers. Si ces derniers deviennent une activité journalière il les fera avec grand plaisir.
En résumé, ce n'est pas tellement la grandeur du jardin qui importe, car il n'en fait pas usage, mais le temps que vous prenez pour sortir ensemble.

Le Mastiff est un chien sociable. Il vit facilement en communauté sans problème sérieux. Il s'entend aussi très bien avec d'autres races pour peu que ces congénères soient aussi sociables que lui. Il est aussi incroyablement attaché à ses maîtres et aux enfants en général. Il défendra ces derniers en tous temps et en tous lieux sans espérer en retour si ce n'est d'être aimé et de participer à la vie de famille.
Une cage n'est pas nécessaire car si vous enfermez un Mastiff il dépérira de chagrin et deviendra trop timide.

" Rien que son apparence suffit à faire fuir les intrus.

L'efficacité du Mastiff comme chien de garde réside dans son poids et sa hauteur.

Pour le reste, on peut encore dire que le Mastiff est un mangeur modéré et certainement pas un glouton.


La morphologie du Mastiff

Le corps du Mastiff doit être massif, campé sur des membres d'aplomb et bien écartés
Le Mastiff peut mesurer jusqu'à 90 cm pour un poids avoisinant les 100 kg.

Mastiff fauve

Les Mastiffs sont fauves avec différentes nuances
Photo : © Vanessa GROSSEMY

Le Mastiff doit être agréable à regarder grâce à une harmonie naturelle entre sa hauteur et sa musculature.
On préfèrera une tête large avec un museau court.
Les allures du Mastiff reflètent sa puissance, tout en gardant une amplitude de mouvement fluide lors des extensions d'allures.

La robe du Mastiff se décline dans des nuances de fauve : de l'abricot au bringé foncé, en passant par l'argenté. Le museau, la truffe et les oreilles sont noirs quelle que soit la couleur de la robe. Les yeux sont également cernés de poils noirs.

Selon le standard, un Mastiff agressif ou peureux ne pourra pas être confirmé. Ces traits de caractères étant totalement à bannir de la race qui n'a qu'une vocation de garde et non de défense.


La santé du Mastiff

Mère et chiot Mastiff

La croissance du mastiff est à surveiller
Photo : © Vanessa GROSSEMY


Le mastiff est un chien assez rustique et qui ne présente pas de problème particulier de santé.
Il doit cependant impérativement pouvoir bénéficier une nourriture adaptée et de qualité pour subvenir à ses énormes besoins durant sa croissance.

Il faudra également veiller, lors de l'achat du chiot mastiff, que les parents soient exempts de problème de dysplasie des hanches. Car c'est un problème récurant chez les grands chiens. Un bon éleveur peut vous montrer les radiographies des hanches de ses reproducteurs car ce problème est héréditaire.

Son poil est parfaitement entretenu avec un simple brossage quotidien qu'il affectionne et qu'il assimile à une caresse.


L'histoire du Mastiff

Vraisemblablement la première illustration du mastiff (c'est-à-dire un chien géant de type molosse) date de 2500 av JC en Asie, sur un bas-relief de l'Empire Assyrien de Babylone. Cette illustration représente un mastiff face à un lion.

A cette époque tous les chiens étaient utilisés pour la chasse, la guerre ou le travail. Des sculptures et des dessins d'Assyrie montrent aussi le mastiff aux environs de 650av JC. Il semblerait que des commerçants phéniciens ont présenté le mastiff en Grande-Bretagne vers 500av JC. D'autres traces montrent que des tribus Celtes, au environ de 400av JC, ont traversés les Alpes Suisse, le nord de l'Italie, le sud de la France, en Espagne et à l'ouest des îles britanniques.
Les mastiffs ont accompagné les Celtes dans leurs batailles.

En 218av JC, le grand Général Hannibal a mené son armée le long de l'est de Espagne, au fil des Pyrénées et dans le Rhône. Ses 90000 infanteries, 12000 cavaliers, près de 40 éléphants et des bataillons de mastiffs de guerre.
Ces mastiffs, qui au cours de ce long voyage, ont "fraternisé" avec les races locales de chien. C'est ainsi que le Saint Bernard, appelé autrefois Alpine mastiff, le mâtin napolitain, le mâtin des Pyrénées, le mâtin espagnol et aussi d'autres races géantes. En fait tous les chiens des massifs montagneux en Espagne, en France, en Turquie et les Balkans ont dans leurs ascendants du sang mastiff. Même le Chow-chow porte du sang mastiff.

chiots Mastiff

Azika Right du Domaine de Straz
Photo : © Vanessa GROSSEMY

En 55 av JC, pendant l'occupation romaine en Grande Bretagne, beaucoup de chiens ont été exportés de la Grande-Bretagne à Rome, et ils étaient utilisés pour la garde des biens et des prisonniers. Les mastiffs servaient également à divertir et devaient combattre pour sauver leur vie dans les arènes. Ils ont dû lutter dur pour sauver leur vie de tous les animaux que les romains ramenaient de leurs longues et nombreuses expéditions. Les lions d'Afrique, et autres fauves, les ours étaient très populaires dans les arènes. Le mastiff était le préféré de César car il incarnait la puissance et la domination. Plusieurs milliers d'années plus tard...
Marco Polo a écrit en 1298 sur les 5000 mastiffs utilisés pour la chasse et la guerre par Kubilaï Khan. Au 15e Siècle, une grande partie de la population anglaise était désespérément pauvre. Beaucoup de personnes mourraient de faim alors que les nobles jouissaient d'une vie dans le luxe. Il y avait tellement peu de nourriture pour l'homme que le seul moyen de survivre était de chasser les animaux. Les nobles propriétaires de ces grandes zones forestières utilisaient les mastiffs pour garder les forets des voleurs de gibier. Le mastiff était trop lent pour attraper les cerfs mais assez fort pour impressionner les pauvres voleurs. A cette époque, les textes de loi précisaient même que le mastiff est le protecteur des forêts. Sir Piers Legh rendu le mastiff célèbre lorsque le 25 octobre 1415 à la bataille d'Agincourt, après avoir été sévèrement blessé était gardé par sa fidèle femelle mastiff qui l'avait accompagné à la guerre. Sir Piers Legh mourra de ses blessures à Paris, son corps a été restitué à l'Angleterre, accompagné par sa femelle mastiff qui avait dans l'intervalle mis bas de plusieurs petits. La famille Legh de Lyme Hall a continué à élever les mastiffs pendant plusieurs générations. Henry VIII avait offert à Charles V d'Espagne, 400 mastiffs pour les batailles. A l'époque d'Elisabeth, le mastiff a été affecté à lutter contre des animaux sauvages (ours, tigre,...) le plus souvent pour divertir la reine. Ensuite le mastiff a continué à accompagner les nobles. Ils ont gardé leurs châteaux, leurs biens, enchaînés la journée et libérés la nuit pour éloigner les intrus.
C'est sans doute à ce moment là qu'ils ont hérité du surnom "bandogs".

Mastiff

Mastiff
Photo : © Vanessa GROSSEMY

Au milieu des années 1800 en Angleterre, le mastiff est devenu très populaire. Les riches éleveurs ont commencé l'enregistrement des mastiffs, c'est le tout début du pedigree. Ils ont créé également le tout premier club d'éleveur : le Kennel Club England.
Mais à la fin des années 1800, le mastiff a commencé à décliner. En effet, sa grande taille nécessitait de grande quantité de nourriture et il devenait trop coûteux. Le mastiff a commencé à être exporté vers l'Amérique.

Au cours de la Première Guerre mondiale, les mastiffs tiraient des chariots de munitions au front. Dans les années 1920, les mastiffs ont encore connu un grand déclin et ont pratiquement disparus dans leur forme la plus pure.
Il a été jugé antipatriotique de garder en vie des chiens qui mangeaient autant en un jour qu'un soldat à la guerre. A la suite de cette "consigne" beaucoup d'élevages ont dû très fortement réduire leur cheptel. Après la guerre, seul un petit nombre de mastiff subsistait. Quelques amateurs passionnés par le mastiff, ont commencé à reconstruire le mastiff par un mélange de sang provenant du Saint Bernard.

La seconde guerre mondiale mit presque fin aux mastiffs en Angleterre.
En octobre 1946, 15 passionnés des mastiffs se sont réunis à Londres pour mettre au point une mission quasiment désespérée pour sauver mastiff de l'extinction.
En 1947, seulement 7 mastiffs étaient encore en vie en Angleterre. Cette situation a conduit les Anglais à importer des mastiffs des Etats-Unis, du Canada et des pays d'Europe. De notre temps, le mastiff est fondamentalement un chien de famille mais il est également un fantastique chien de garde. La maison est sa forteresse et il sait comment convaincre à faire demi-tour les étrangers qui ne sont pas invités par les maîtres des lieux.

Le mastiff n'attaque pas, sauf dans le cas de légitime défense, mais très peu de gens sont assez fous pour vérifier si les 100kg du mastiff sont tous actifs. La profondeur basse quand il aboie, est en général assez convaincante.


chiots Mastiff

Gika et Godzilla du Domaine de Straz
Photo : © Vanessa GROSSEMY


Textes : © Sabine STRAZZERI et extraits adaptés du standard FCI N°264/22.07.1998/F

Photographies :

  • © Vanessa GROSSEMY

Domaine de Straz
Sabine STRAZZERI
112 rue Eugène Dufossez
7140 Morlanwelz - Belgique
Tél : +32(0)64/44.41.22
Portable : +32(0)498/59.76.80
www.domainedestraz.com



Copyrights : 2006-2010 Edu-canin.fr et L'attitude canine