Dogue du Tibet ou Do-Khyi

Le caractère du Dogue du Tibet

Le caractère du Do-Khyi, indépendant et protecteur.
Il se méfie ouvertement de celui qu’il ne connait pas et se tiendra prudemment à l’écart, le temps de juger celui qui lui est présenté.

De nuit comme de jour même si il vous parait endormi, ses sens sont continuellement en éveil, dès qu’il entend un bruit inhabituel et suspect, il est prêt à donner l’alarme d’une voix grave et profonde.

Le Dogue du Tibet est un excellent gardien, mais n’est absoluement pas fait pour la vie en appartement.

 

La morphologie du Dogue du Tibet

Ce molossoïde se distingue par son ossature bien construite.
Le Dogue du Tibet peut mesurer jusqu’à 80 cm pour un poids avoisinant les 100 kg.

  • 61 cm minimum pour une femelle
  • 66 cm minimum pour un mâle
  • Le standard admet une tolérance de 2 cm en moins pour les beaux sujets
Dogue Tibétain
La variété des robes du Tibet
Photo : © Vanessa GROSSEMY

 

La longueur du corps du Dogue du Tibet doit être légèrement supérieure à la hauteur du garrot.
La tête doit être large, lourde et forte.
La queue touffue est portée haute et s’enroule sur le dos.

Le Dogue du Tibet atteind sa maturité d’adulte tardivement, à l’âge de 2 à 3 ans chez la femelle et 4 ans chez la mâle.
Son air grave et sérieux lui donne un côté impressionnant. C’est un chien fort et robuste.
Les couleurs de la robe do Do-Khyi vont du noir au bleu, marquée ou non de feu, et du fauve intense au rouge soutenu. La truffe doit être en accord avec la robe et le plus foncé possible.

La santé du Dogue du Tibet

Chiot dogue du Tibet
Le dogue du Tibet a une maturité tardive
Photo : © Vanessa GROSSEMY

 

Comme tous les molosses le Do-khyi doit recevoir une alimentation adaptée dès son plus jeune âge, sa croissance étant impressionnante.
Eviter trop d’exercices à un jeune chien cela lui serait nocif pour son ossature et ses pattes.
Sa longévité est actuellement entre 12 et 15 ans.
Lors de l’acquisition d’un chiot, veiller a demander le stade des radios de dysplasie des parents.
Le Dogue du Tibet fait preuve de souplesse et d’une grande résistance sur tous types de terrain.

 

L’histoire du Dogue du Tibet

Le dogue du Tibet (Do-Khyi) est un chien de travail ancestral des bergers nomades de l’Himalaya et un chien de garde traditionnel des monastères tibétains.

Portée dogue du Tibet
Portée de l’élevage Dzogtchen
Photo : © Myrième VAILLE

 

Il baigne dans la légende depuis sa découverte dans l’antiquité. De la mention qu’en fit Aristote (384-322 av.J.C) jusqu’aux célèbres récits de Marco Polo qui alla en Asie en 1271, tous les documents historiques font l’éloge de la force et de l’impression produite par le Dogue du Tibet, à la fois physiquement et mentalement. Même son aboiement a été décrit comme un caractère racial unique et hautement prisé.
D’éminents cynologues européens du passé comme Martin et Youatt, Mégnin, Beckmann, Siber, de même que Strebel et de Bylandt ont traité du Dogue du Tibet de manière intensive, fascinés qu’ils étaient par ses origines et par son rôle dans la culture tibétaine. Certains ont même considéré qu’il était à l’origine de tous les grands chiens de montagne et de tous les dogues.

Un des premiers Dogue du Tibet à atteindre les rivages de l’occident fut un mâle envoyé à la Reine Victoria en 1847 par Lord Hardinge (alors vice Roi des indes). Plus tard, dans les années 1880, Edouard VII (alors Prince de Galles) ramena deux chiens en Angleterre. Une des premières portées enregistrées naquit en 1878 au zoo de Berlin.

 

Textes : © Myrième VAILLE et extraits adaptés du standard FCI N°230/12.05.2004/F
Extraits adaptés du livre Le Dogue du Tibet de Marie-Paule DANIELS-MOULIN

 

livre conseillé
Une mine d’informations
de Marie-Paule Daniels-Moulin

Photographies :

  • © Vanessa GROSSEMY
  • © Myrième VAILLE

Élevage Dzogtchen
Myrième VAILLE
1, rue Olimbois
5600 NEUVILLE – BELGIQUE
Tél : 0032 (0) 71/ 66.83.91
GSM : 0032 (0) 476/ 51.08.27
www.doguedutibet.be

D'autres races de chien