Jour 9 : J’ai eu peur… C’était horrible !

Jour 9 : J’ai eu peur… C’était horrible !

Captain au rapport.

Alors, petite exception à la règle, je reviens sur la journée d’hier car j’ai eu très peur.
Vous allez vite comprendre. Hier je vous ai dit qu’Aline était allée travailler sans moi pour ma sécurité. Je me suis demandée ce qu’elle avait bien pu faire de dangereux sans moi. J’avais entendu Aline au téléphone avec la propriétaire de Gilda et Tessie pour une histoire de fil. Aline a dit qu’elle manquait de fil. Ça m’a étonnée car du fil pour coudre les colliers et les laisses en cuir elle en a un stock et même de toutes les couleurs. Claude est rentré et a demandé si tout c’était bien passé au travail. Aline a dit que oui sauf qu’elle avait manqué de fil et n’avait pas pu terminer. Etrange… 

Donc aujourd’hui, même opération. « Captain, tu restes à la maison, c’est trop dangereux pour toi. » Sachant que nous les chiens on ne craint rien contre le méchant vilain virus, ça commence vraiment à me faire peur cette histoire. Deux jours sans mission à remplir. La perm commence à durer un peu trop.

Aline est rentrée en fin de matinée. Ni une, ni deux. Je subtilise discrètement son téléphone. Je vais bien trouver un indice sur l’état de nos positions face au danger. Bref, une photo qui retrace les activités de la matinée d’Aline. Et là horreur. Je découvre une photo d’Aline avec un masque et des gants. Ça y est j’ai tout compris ! Elle aussi elle est contaminée. Non, ressaisis toi Captain. On ne va pas travailler si on est malade. Cherche un peu plus loin que le bout de ta truffe. Il y a une autre explication. Forcément. Ça y est, j’y suis. Le fil ! Aline elle sait faire de la couture sur du cuir. Donc elle peut aussi recoudre les humains et comme il n’y a pas assez de vétérinaires à humains pour soigner les malades du méchant vilain virus et ben Aline elle s’occupe de ceux qui ont besoin de coutures. Mais c’est horrible ! Ça veut dire qu’elle ne fera plus jamais de séance d’éducation canine, que je ne vous reverrai plus jamais !?! NON !!!
C’est pas possible, on ne devient pas assistante vétérinaire à humain du jour au lendemain. Alors, j’ai mieux regardé et j’ai analysé, calmement. Le casque sur les oreilles, c’est pour ne pas être contaminé par les oreilles ? C’est un peu étrange… Et là, j’ai enfin compris. C’est le matériel de protection pour couper l’herbe sur le terrain d’éducation canine ! Quel soulagement !!! On va se revoir les copains ! Aline elle était juste partie couper l’herbe pour garder propre le terrain. Qu’est-ce que j’ai eu peur qu’on ne se revoit plus jamais ! C’est pas toujours facile à comprendre le comportement des humains. Pourtant Aline elle dit bien qu’il faut tout nous dire et qu’on comprend beaucoup de choses. C’était quand même simple de dire « Captain, tu restes à la maison car aujourd’hui je vais passer le rotofil sur le terrain d’éducation. Tu n’as pas conscience du danger et tu pourrais t’approcher de trop près au risque de te blesser la truffe ou les pattes. » Même si ça parait compliqué j’aurais compris.

Voilà la photo indice. Masque et gants. Quel sens de l’humour…

Revenons à vos transmissions.

Chose promise chose due. Voici la transmission de P4. Enfin, c’est sa propriétaire qui nous a fait la transmission car P4 n’était pas en état pour le faire elle même. P4, elle vit en appartement normalement, mais avant le début du confinement elle et ses propriétaires sont vite partis à la montagne. Les propriétaires de P4, ils font du télétravail toute l’année alors ils peuvent faire ça où ils veulent. P4, c’est une jeune bouvier bernois. Elle apprend très vite selon Aline, mais c’est aussi par ce que ses propriétaires ils font tout bien elle m’a dit. Mais P4 elle a aussi des idées bizarres. Elle a voulu testé les médicaments à humains(vous savez les petits trucs dans les plaques en plastique que le vétérinaire il donne parfois et que nous en prend avec du pâté ou du fromage). C’est ce que l’on appelle un accident. Alors, les propriétaires de P4, ils ont eu très peur (y’a pas que moi) et sont allés en urgence chez le vétérinaire (pas à humain celui là). Et P4 elle a passé une super journée. Elle a vu des éléphants roses tout le temps. Elle était calme, mais calme. Et c’était pas le bon air de la montagne… C’est la propriétaire de P4 qui a fait le dessin car son métier c’est de faire des dessins. Nos humains ils font vraiment plein de métiers (ça veut dire travail) différents.

Tous droits réservés. Reproduction interdite. Avec l’aimable autorisation de son auteur Louise P.
Tous droits réservés. Reproduction interdite. Avec l’aimable autorisation de son auteur Louise P.

Chez Jump aussi, la peur est là… Les propriétaires de Jump me disent qu’ils ont peur d’avoir une tendinite au bras à force de devoir lancer la balle pendant le confinement. Sur la photo pourtant, moi je m’inquiète plus de l’état d’épuisement de notre copain Jump ! Mais les propriétaires de Jump sont aussi rassurants et nous précisent que le stock de balles sera suffisant quelque soit la durée du confinement. On se sent tout de suite mieux !

Pauvre Jump… Exténué !

Donc, dans l’ensemble tout va bien.
Plus de peur que de mal. La guerre continue et les troupes sont au complet.

Il y a un copain qui a testé l’exercice du message en croquettes. Je vous transmets ça demain.

Prenez-soin de vous et de vos humains ! Soyez inventifs mais pas trop…

Fin de la transmission du jour 9.