Jour 6

Jour 6

Captain au rapport !

Pour le moment tout va bien. Les troupes sont en bonne santé. Je centralise vos transmissions avec plaisir.

Orus et Emy nous informent que le train ne passe plus qu’une fois par jour sur le parcours de leur petite promenade.  Et puis sinon, ben c’est comme d’habitude, ils jouent ensemble dans le jardin. Donc pour eux tout va bien.

Pour Emy et Pompon tout roule mieux que les trains…

Dans les duos de chien, il y a aussi Gilda et Tessie. Les filles vont bien et profitent de leur très grand jardin (là c’est la partie cour en gravier). Tessie elle a un gros problème avec la notion de limites dans le jardin. Alors vous imaginez lui expliquer le confinement. C’est juste que si les mulots restaient en confinement dans le jardin, elle n’aurait pas besoin d’aller ailleurs. Bref, c’est la faute des mulots et des taupes qui ne respectent pas le confinement. J’ignore si la propriétaire de Tessie va comprendre cette théorie purement canine…

Gilda et Tessie en grande discrétion

Voilà, il y a encore beaucoup de transmissions à partager. Je vous rassure toutes plutôt positives pour le moment.

Bon sinon, ici on a commencé par du sérieux pour un dimanche.
Aline s’inquiétait sur la façon dont je faisais mes pipis. Je vous ai dit que je vous dirai tout (ou presque), alors je vous parle de mes pipis. C’est pas très glorieux, je vous l’accorde. Bref, ce matin ça a été analyse d’urine (c’est le pipi) pour moi. Claude a sorti le microscope (c’est un oeil mécanique pour humain) pour vérifier la présence éventuelle de cristaux (les trucs qui font mal quand on fait pipi) et de sang. Après une analyse méticuleuse, il a déclaré : « Je ne vois rien, c’est pas comme la dernière fois. » Donc ça va. Ben moi je le savais déjà, j’ai quand même le droit de faire le nombre de pipis que je veux sans que l’on en fasse la comptabilité et que l’on s’inquiète. C’est vrai que je dois être honnête et que la dernière fois j’ai vraiment eu mal. Maintenant j’ai des croquettes pour troubles urinaires. C’est beau le langage des humains, vous ne trouvez pas ? Bref, soyons clairs, des croquettes spéciales pipis.
Je remercie les propriétaires de Lucky pour le microscope, ils viennent de m’éviter une visite inutile chez le vétérinaire. Ouf !

L’engin de guerre : l’oeil mécanique à humain

Après le microscope, Claude est passé à un outil plus grand, l’échelle !
Je suis restée loin de l’échelle car vous connaissez Aline, tout est prétexte à exercice. Je me suis dit, ça y est, on est en confinement restreint. Elle va me faire travailler la proprioception dans la maison avec l’échelle du jardin. Sur ce coup, j’avais tout faux sur le plan d’attaque.
L’échelle c’était « juste » pour installer le nichoir des mésanges… Re ouf !

J’ai plus qu’à surveiller l’occupation de la zone

A bientôt pour de nouvelles transmissions.
Aline et Claude ils ouvrent la porte à 20h00 et font du bruit avec leurs mains. Il faut que j’étudie tout ça. Vous avez une idée ?

Fin de la transmission du Jour 6.