Jour 32 : Art de la guerre 2.0

Jour 32 : Art de la guerre 2.0

Captain au rapport.

Ce matin, j’ai compris mon erreur de communication d’hier. J’ai commis (c’est pareil que faire) une grosse erreur. Je suis désolée les copains. J’ai l’impression de vous avoir trahis. J’ai voulu faire ma maline et j’avais tout faux. J’espère que vous me pardonnerez…
Je vous raconte, et peut-être que vous admettrez que c’était une erreur canine. Les humains ils disent « erare humanum est ». Vu le contexte, je vais déjà essayer de maîtriser le français avant de passer au latin. Ça doit ressembler à « erare canem est » mais j’ai un doute.
Je fais court, enfin j’essaie.

Promenade dans la zone autorisée sur la période autorisée avec le papier qui va bien (je fais court j’ai dit).

Ça, c’est juste avant le moment fatidique (qui change tout si vous préférez)…

– Captain, sur le chemin ! C’est pas parce qu’il n’y a plus les andains que tu as le droit d’aller dans le champ…
Là, j’ai ronchonné (grave erreur) :
– Comme si avec ton nez, depuis le chemin, t’étais capable de sentir qu’il n’y a pas de mulot…
– Pardon ?!? C’est quoi cette histoire de mulots ? Je te demande de sortir du champ et les andains ce sont les lignes de foin séché que tu observais hier. Il est où le rapport, et pas celui que tu fais aux copains ! Là, va falloir m’expliquer le lien et plus vite que ça !!!
Je suis revenue très très vite sur le chemin et j’y suis restée pendant toute la promenade sans dire un mot.
C’est pas de ma faute si les humains ils ont des mots qu’ils disent pareil et qui veulent dire des choses différentes…

Voilà. Y’a des andains dans les champs et des Andins dans les Andes. Débrouillez-vous !

Après cette mémorable (ça veut dire que je vais m’en rappeler longtemps) promenade, c’est les cochons d’Inde qui ont subi le confinement… Aline elle a commencé par sortir des livres et les mettre pas comme d’habitude. En plus elle les a mis par terre, alors que même moi je sais que les livres ils doivent pas aller par terre. Bref, je me suis posée des questions… Alors, j’ai observé de près. Des fois d’un peu trop apparemment car j’ai eu le droit à « Oh Captain… ». Bien quoi, c’est bien mon nom, j’attends la suite. Je vous rappelle que je m’appelle Oh Captain red cap ten. En plus, c’est Aline qui a choisi, alors faut assumer ! Je m’égare ? Revenons à nos cochons. Et vas y que ça tombe et retombe. Que je te pose « Boule et Bill » sur « le guide des fossiles » et « Les contes et légendes du Grand Nord ». Patatra ! Et que je te remplace « Boule et Bill » par « Chevaux en terre indienne. » J’ai cru que toute l’étagère à livres (je crois que ça s’appelle aussi bibliotek) allait y passer. Après, c’est Katsuki qui a pris le relai pour observer les opérations car lui, c’est un spécialiste du carton. Là, on a eu le droit à la chasse au carton dans toute la maison.  Aline elle a dit « C’est trop petit… » et elle est repartie. Quand elle est revenue et ben Katsuki il voulait lui montrer que la dimension était bien. Mais vous savez ce que c’est les humains, ils comprennent pas toujours nos bonnes intentions (c’est un peu comme les bonnes idées). Donc, ce pauvre Katsuki, pour une fois qu’il prenait une initiative, il a eu le droit lui aussi à « Non, Katsu, tu ne vas pas t’y mettre aussi… Vous êtes gentils de vouloir aider mais bon… ». Je crois qu’Aline elle est encore fatiguée car elle finit pas ses phrases. Elle se pose beaucoup de questions sur le « après ».

Katuski qui surveille les nouvelles installations

Elle a remis un plus grand carton et installé les livres dessus. Et puis une assiette ! J’ai vérifié, y’avait rien dedans (on sait jamais, s’il fallait aider la boîte à vaisselle, moi j’aime rendre service vous savez).

C’était déjà bizarre tout ça, mais quand Aline a mis la paille des cochons d’Inde par terre, là j’ai pensé qu’il y avait plus grand chose à faire pour elle. La paille, ça va dans la cage des cochons, de Gros Lapin ou chez les poules, mais pas par terre ! Ça lui a pris du temps pour en arriver à tout ce bazar… C’est là qu’Aline elle est allée chercher Nougatine et Mirabelle pour faire des photos dans le bazar par terre.
Je crois que ça l’a bien occupé. Elle avait l’air un peu déçue de ses photos. Moi, je me dis que faire une photo des cochons avec un tel bazar, ben fallait pas s’attendre à un miracle. Les miracles, c’est les choses qui peuvent pas arriver. Aline elle dit souvent que les humains ils demandent des miracles à leur chien. Du coup, comme Aline elle sait que les miracles c’est pas possible, je me suis dit, y’a un truc. Donc, j’ai regardé ce qu’elle faisait sur l’ordinateur (de temps en temps je lui laisse). Là j’ai compris, enfin pas tout quand même… Je me suis rappelée que Aline elle a parlé d’un défi « artistique ». Cela consiste à récréer un tableau à partir de ce que l’on a chez soi. Donc, comme nous on a des cochons, et ben Aline elle a cherché un tableau avec des cochons d’Inde pour le refaire. Pauvres Mirabelle et Nougatine… Y’a mieux comme décor…

Double Portrait of Henrietta Ward’s Pet Guinea Pig « Art Challenge 2020 »
Double Portrait of Henrietta Ward's Pet Guinea Pig
Double Portrait of Henrietta Ward’s Pet Guinea Pig de James Ward (1843)

Aline elle a dit que le tableau le plus recréé, c’est un tableau appelé « La jeune fille à la perle » de Johannes Vermeer un peinture des Pays Bas (je me demande si les Pays Hauts existent). Comme c’est une humaine qui est dessinée, je crois qu’on est tranquille les copains. Mais j’ai quand même un doute…

Hélène continue de coacher nos humains, alors à vous de leur donner un coup de pattes pour les garder en forme. Il faut leur proposer de la nouveauté, des choses qu’ils n’ont jamais faites.

Au fait, Claude il est parti au travail ce matin. Hier soir, Aline et Claude, ils ont même fabriqué un masque. Je me demande s’il y aura encore du télétravail ? Y’a des moments pendant le télétravail, j’entends Claude qui parle. Je comprends absolument rien ! Ha, si y’a un mot qu’il dit parfois, c’est « souris ». Maintenant, je vais me méfier. C’est peut-être pas la souris cousine du mulot…

Prenez bien soin de vos humains. Travaillez votre vocabulaire, ça aide en période de confinement…

Fin de la transmission du jour 32.