Jour 18 : Avant – Après

Jour  18 : Avant – Après

Captain au rapport.

Vos transmissions

Transmission d’Olathe
En direct de Céret Olathe et Plume t envoient  des brouettes de bisous.

Olathe

Nota : Olathe, c’est le demi-frère d’Ozzy. Heureusement, qu’il nous écrit car je suis certaine que maintenant qu’il vit dans le sud et ben il doit avoir un drôle d’accent. Il a de la chance Olathe, il habite à côté du Mont Canigou. C’est encore une référence pour les humains d’un âge avancé…

Transmission d’Anna
Quelques nouvelles des eusébiens et eusébiennes puisque c’est comme ça qu’on appelle les habitants de  St U….( et toi pour Menotey ?) J’espère que tu vas bien ainsi que tes copains et tes humains
Moi, je m’adapte à la situation..je tiens à être informée de tout ce qui se passe dans le monde ( il paraît que c’est ma nature de me mêler de tout…) par la lecture du journal

Je fais la lecture du journal à Cocotte

J’essaie aussi d’apprendre un peu le « pas toucher  » à Minie, mais c’est compliqué !!
C’est là que l’on voit qu’Aline et nos 2 pattes ont de la patience…

Minie, on a dit « Pas Toucher ». Exercice raté…

Nota : Je me suis renseignée pour les noms des habitants de Menotey, c’est Menoteyers, Menoteyères. C’est bien aussi quand vous me posez des questions. Ça fait râler Aline qui trouve que je passe trop de temps devant l’écran. Mais tant qu’elle râle, c’est qu’elle est pas malade du méchant vilain virus. Bref…  Et un exercice « croquettes » de plus réussie ! Bon, seulement pour Anna, par ce que Minie… Ben, vous voyez, c’est un chat… Et Minie va oser vous dire que si on avait mis son nom elle aurait tout bien fait. Un chat quoi…

 

 Les humains ils parlent tout le temps du avant et après. Avant le confinement on faisait ça. Et après ce sera comment ?

Ici, on a solutionné le problème du avant après de façon simple. On fait du pendant.
Il faut rester chez soi pendant le confinement. OK !
Alors, comme Aline elle dit : « Confinés mais avec des idées ! ».

AVANT : Barre d’obstacle d’agility
APRES : Barre d’obstacle d’agility

Quand on a pas de peinture et ben on réfléchit…
Ben, Aline, elle a pas réfléchi longtemps.
Elle a pris un outil qui fait du bruit. Enfin, je sais pas pourquoi je précise que ça fait du bruit car presque tout ce que les humains utilise fait du bruit. Et c’est pas par ce que nous avons des oreilles sensibles… Bref, je m’égare. Donc Aline elle sort son « rabot nucléaire ». Chez nous, tout est nucléaire et on assume. C’est aussi pour cela qu’on a Gertrude et Eugénie (nos deux tondeuses thermiques à 41°C) pour compenser un peu notre impact écologique. Qu’est-ce que j’écris bien aujourd’hui.
Moi, le recyclage ça m’inspire ! Quand je taille un arbuste dans le jardin, j’ai l’impression de contribuer (c’est comme participer) à faire passer un message à nos voisins qui utilisent un taille haie nucléaire. Aline et Claude ils ne voient pas ça comme ça. C’est mon moyen à moi d’encourager à une taille sans bruit. Dans le respect sonore de nos oreilles canines.
Je suis certaine que vous aussi vous avez un jour eu l’âme d’un paysagiste écologique incompris, n’est-ce pas ? Vous voyez, on se comprend.
Re bref, Aline elle a enlevé la peinture et sorti sa tige à feu. Et hop, des petites patounes pour décorer. Moi, j’ai trouvé que c’était une bonne idée. Sauf, que pendant qu’elle a utilisé la tige à feu, j’ai du rester à l’intérieur, « pour ma sécurité ». Vous avez l’habitude maintenant. « Captain, pour ta sécurité… » Je me demande toujours si tous les humains sont aussi casse-pattes…

Pour terminer une photo de moi pendant ma promenade.
J’ai bien réfléchi. Vous devez penser que j’ai la belle vie et que je me promène tout le temps sans ma laisse. Bon, ben non. Je suis comme vous les copains. J’ai des « bonnes promenades » comme elle dit Aline. Je vous explique sa façon de me faire faire une « bonne » promenade. Donc, on part de la maison en laisse, après j’ai une partie où je dois marcher très proche d’Aline « pour ma sécurité » (vous avez l’habitude maintenant…), ensuite j’ai le droit de renifler avec ma laisse et puis j’ai une partie libre. Enfin libre, ça dépend car dès fois je dois revenir quand Aline m’appelle « pour ma sécurité » par ce qu’il y a une voiture, un vélo et même parfois des chevaux (vous connaissez les chevaux vous ?). Dès fois Aline me fait faire des exercices. Moi j’aime bien les exercices car j’ai toujours des câlins et même des croquettes.

Vous voyez je marche avec ma laisse.

Voilà, alors si vous pensiez que je suis toujours sans ma laisse et ben non ! Moi, je l’aime bien ma laisse, c’est Aline qui l’a faite et c’est surtout que ça veut dire « promener ». J’aime beaucoup le mot « promener », c’est un peu comme « manger » ou « gâteau ».

Prochainement, les exploits transmissions de Suki et ses copains de confinement, et peut-être d’autres photos des défis que vous relevez haut la patte. Il y a aussi une histoire de chômage partiel chez certains copains…

Prenez soin de vous et des autres à poils, plumes, écailles, 2 ou 4 pattes !

Fin de la transmission du jour 18.