La piroplasmose

Cette maladie souvent méconnue touche chaque année 400 000 chiens.

 

Qu’est-ce que la Piroplasmose ?

La piroplasmose est une maladie parasitaire qui peut être mortelle et qui est transmise par les tiques.
La tique, avant son repas de sang, ressemble à une toute petite araignée.

Comment reconnaître les symptômes d’une piroplasmose ?

  • Votre chien semble fatigué, il refuse de se lever, de jouer et de manger.
  • La prise de température vous indique une forte fièvre.
  • Si le stade est déjà avancé vous observerez une urine foncée et une pâleur inhabituelle des muqueuses.

Il y a urgence, il faut conduire votre chien très rapidement chez un vétérinaire.

Comment éviter qu’un chien soit contaminé par la piroplasmose ?

  • Appliquez régulièrement un antiparasitaire efficace contre les tiques.
  • Faites vacciner votre chien à partir de 5 mois (de préférence en été ou en hiver, en dehors des saisons à risque).
    Attention : le vaccin n’est pas efficace à 100%
  • Inspectez soigneusement votre chien au retour de chaque promenade en le brossant méthodiquement pour enlever les tiques non fixées et enlever les autres le plus rapidement possible après la piqûre.
CrochetEnlever une tique
à l’aide d’un crochet.

Comment enlever une tique ?

  • Bannissez l’alcool ou l’éther.
  • L’éther peut provoquer une régurgitation de la tique qui pourrait alors contaminer le chien.
  • Utilisez un crochet à tique, placer le crochet entre la peau du chien et la tête de la tique, tourner (sans tirer) jusqu’à ce que la tique lâche prise.
  • Jetez la tique dans les toilettes plutôt que de l’écraser (le sang et la salive peuvent être contaminés, évitez de les répandre).

O’Tom : le crochet qui permet d’enlever correctement et facilement une tique est en vente chez tous les vétérinaires et sur Internet.

Les conséquences de la piroplasmose

Cette maladie, peut être mortelle quand elle est diagnostiquée de façon tardive.
La piroplasmose peut laisser des séquelles graves au niveau du foie et des reins de votre chien pouvant nécessiter un traitement à vie.

Quelles sont les périodes où le chien risque d’attraper des tiques ?

Toute l’année !
Avec un pic au printemps et à l’automne.

Quelles sont les chances pour que mon chien attrape la piro à cause d’une tique ?

Heureusement toutes les tiques ne sont pas porteuses du parasite. Selon une estimation, 20 à 30% des tiques seraient porteuses du parasite.
Si vous êtes attentif à chaque retour de promenade, la tique même contaminée et fixée n’aura pas eu le temps de transmettre la maladie à votre chien.

 

Plus de détails sur la vie de ce parasite

L’agent de la piroplasmose est un parasite de taille microscopique qui est transporté par la salive de la tique. Ce parasite infecte les globules rouges du chien et s’y multiplie jusqu’à en provoquer l’éclatement impliquant ainsi l’anémie.

 

Un répulsif contre les tiques 100% naturel dans ce livre

Raz-le-bol du chimique ? Voici un ouvrage écrit pas un vétérinaire et un pharmacien qui regroupe des formules pour soigner les animaux domestiques : chiens, chats, chevaux, grâce aux plantes.
Les huiles essentielles n’auront bientôt plus de secret pour vous. Vous apprendrez à confectionner des solutions qui éloigneront tiques et puces de votre animal.

 

Un livre indispensable pour les propriétaires qui souhaitent soigner leurs animaux grâce aux plantes. Des formules simples et précises en phytothérapie, gemmothérapie et aromathérapie. Impossible de se tromper, toutes les mises en garde de toxicité en fonction des animaux y sont clairement mentionnées.

Les pensions canines

Les pensions canines

Critères pour bien choisir la pension de son chien

 

Partir en vacances sans son chien c’est trouver un endroit où lui aussi sera bien pendant votre absence.
Les pensions canines, gérées par des professionnels, sont là pour s’occuper de votre animal pendant vos vacances.

Quel prix pour faire garder mon chien ?

Les tarifs des pensions varient en fonction des installations et des prestations proposées. Pour un chien de petite taille (moins de 10kg) 11 euros par jour semble être le prix minimum. Le tarif journalier de la pension dépend principalement de la taille du chien, il faudra compter au minimum 18 euros pour un chien type Saint Bernard ou Dogue Allemand. Ces tarifs sont la base minimum pratiquée par la profession, des prix supérieurs sont tout à fait dans les normes, encore une fois, tout dépend des prestations proposées.
Des options peuvent vous être proposées, comme le chauffage du box, le brossage du chien, etc, ces prestations vous seront facturées en supplément.
Certaines pensions acceptent de donner la nourriture habituelle de votre chien que vous fournissez pour la totalité de la durée du séjour. Souvent le prix de la pension comprend la nourriture de l’animal, détail à prendre en compte pour comparer les prix.
N’hésitez pas à demander si votre compagnon peut venir avec « ses petites affaires » : jouets, panier, couverture. Les règlements varient en fonction des mesures d’hygiènes à respecter.

Comment savoir s’il s’agit d’une « bonne pension » ?

La qualité des pensions est inégale, hormis les normes imposées par la Direction Départementale des Services Vétérinaires, chacun est libre d’aménager sa pension comme il le souhaite.
Vous trouverez des pensions avec box chauffé et courette individuelle gazonnée et d’autres avec une simple niche sur une dalle de béton. Ce sont souvent les frais d’installation qui justifient les différences des tarifs et non la qualité des soins apportés aux animaux.

Choisir une pension, c’est en visiter plusieurs pour pouvoir comparer l’accueil, les installations et les conditions sanitaires. Il faut vous déplacer pour vous faire votre propre opinion, le bouche à oreille peut vous aider mais ne remplacera jamais une visite. N’hésiter pas à faire des kilomètres pour bien comparer et ne pas avoir de doute au moment de votre départ.

Quand réserver le séjour de son chien en pension ?

Dès que vous avez vos dates de vacances et que votre choix s’est arrêté sur un établissement.
Le versement d’arrhes est une pratique normale qui assurera votre réservation.
Attention, à certaines dates, les pensions affichent complet très rapidement, l’idéal étant de réserver 6 mois à l’avance pour les périodes d’été et les vacances scolaires.

Vos obligations pour laisser un chien en pension

Pour que le chien soit accepté en pension, il faudra qu’il soit identifié par puce électronique ou tatouage, que ses vaccins soient à jour. Les papiers du chien, ainsi que son carnet de santé, resteront à la pension pendant le séjour.
Vous communiquerez une adresse et un numéro de téléphone où vous serez joignable, le cas échéant vous désignerez une tierce personne responsable de l’animal pendant votre absence.
La pension établira un contrat précisant les dates d’arrivée et de départ de votre chien ainsi que tout commentaire utile au bon déroulement du séjour de votre animal (prise de traitement, habitude alimentaire, etc).

Mon chien va t-il être heureux en pension ?

Oui et non !

Oui si vous lui trouvez une pension agréable où vous le laissez en toute confiance. Les animaux ont une grande capacité d’adaptation aux situations nouvelles.

Non : si votre chien n’est pas capable, en temps normal, de supporter votre absence (destruction, aboiements,…) Dans ce cas, quelque soit la qualité de la pension, votre chien vivra très mal son séjour en pension. Mais là nous sommes face à un trouble du comportement lié à un hyper-attachement qu’il faut régler avant d’envisager de mettre le chien en pension.

Et la loi dans tout ça ? Comment les pensions canines sont-elles gérées ?

La législation française via la Direction Départementale des Services Vétérinaires (DDSV) imposent des règles que les professionnels doivent respecter pour accueillir les animaux.
L’application de cette réglementation est une garantie pour le propriétaire qui laisse son chien en pension.
Personne ne peut s’improviser directeur de pension, il faut posséder un Certificat de Capacité permettant la pratique d’activités liées aux animaux domestiques qui est délivré par les Services Vétérinaires. Une fois ce certificat obtenu, il faut une déclaration de l’établissement en préfecture et à la DDSV. La DDSV vérifiera si les conditions d’accueil décrites dans le dossier sont conformes à la législation en vigueur.
En France, jusqu’à 9 chiens, les infrastructures d’accueil sont laissées à l’appréciation du propriétaire de la pension.
Au-delà de 9 chiens, les conditions d’accueil sont réglementées.

Chaque animal doit avoir à sa disposition :

  • 5m2 pour s’ébattre
  • Le sol du box ou de la niche doit être carrelé
  • Si le chien est à l’attache 3m de chaîne
  • Si le chien est dans un enclos fermé, celui-ci doit mesurer 2m de hauteur
  • Un accès à une zone d’ombre
  • Un point d’eau fraîche et propre en permanence
Page 95 sur 96« Premier...102030...9293949596